Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 12:20

La vie des mineurs était très difficile et dangereuse :

 

Vie difficile

 

Chaque mineur avait son nom : les enfants qu'on appelait les galibots, les hommes qui se nomment les gueules noires et les femmes appelées herscheuses. Ils travaillent de 8 à 12 H tous les jours.

 

Vie dangereuse

 

Les mines étaient très dangereuses à cause des effondrements, poussières, nappe phréatiques et autres... Les mineurs attrapaient la silicose et la poussière les rendait très malades.

 

Le temps libre du mineur

 

Après le travail, ils allaient dans un estaminet pour boire un verre d'alcool et jouaient à toutes sortes de jeux. Le dimanche, le seul jour où on ne travaillaient pas, parents et enfants vont à la ducasse.

 P1100904--Copier-.JPGP1100903--Copier--copie-1.JPGP1100902--Copier--copie-1.JPGP1100900--Copier--copie-1.JPGP1100899--Copier-.JPG

P1100898--Copier-.JPG 

 

 

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 14:21

Dans  les  mines, les  mineurs  ont des  conditions  de  vie  très  dures. Ils  travaillaient  avec  la  poussière, le bruit, le  danger …  Les  mineurs  n’avaient que quelques  minutes  pour  manger, ils mangeaient  dans  la  poussière  et  le  bruit. Quand  ils  remontaient à  la  surface,  ils étaient tout noirs et on les appelait les « gueules noires ». Les mineurs travaillaient 8 h par jour au minimum et ils n'étaient payés que si ils remontaient du charbon du fond de la mine. Ils n'avaient pas le droit de boire de l'alcool à cause des risques d'accident du travail. Les mineurs s'arrêtaient de travailler pour manger le briquet.

 P1100897--Copier-.JPGP1100895--Copier-.JPGP1100894--Copier-.JPGP1100893--Copier-.JPGP1100891--Copier-.JPG

P1100890--Copier-.JPG 

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 12:11
Les mineurs accrochaient leurs  affaires sur des cordes suspendues au plafond. Les douches étaient en face, il fallait qu'ils frottent fort pour enlever  leur épaisse couche de charbon, on les appelait même les «gueules noires». Il y avait une baignoire réservée aux ingénieurs, c'est celui qui décidait  comment faire les fondations de la mine. La salle des pendus était  une salle où  les hommes accrochaient leurs affaires  pour ne pas les mouiller.
 P1100889--Copier-.JPGP1100887--Copier-.JPGP1100886--Copier-.JPGP1100885--Copier-.JPGP1100884--Copier--copie-1.JPG
P1100882--Copier-.JPG

P1100883--Copier-.JPG

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 10:39

Les mineurs prenaient la cage.  L'ascenseur s'appelait la cage parce qu'il y avait des grilles tout autour .Il n'y avait pas de porte comme aujourd’hui. Les mineurs prenaient la cage pour descendre à plus de 500 m de profondeur.

P1100881--Copier-.JPGP1100880--Copier-.JPGP1100879--Copier-.JPGP1100873--Copier-.JPGP1100871--Copier-.JPGP1100878--Copier-.JPG

P1100875--Copier-.JPG

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 12:12

Dans les souterrains il y avait des dangers, dont le coup de grisou. Le coup de grisou est du méthane qui explose, cela peut être mortel. Le coup de grisou était aussi provoqué par la bougie des mineurs. Dans les souterrains il faisait aussi très chaud, ils étaient parfois obligés de se mettre en sous-vêtements. Les machines faisaient beaucoup de bruit. Le risque était aussi les nappes phréatiques et ils risquaient de les percer, c’est pour cela qu'il y avait des pompes. A cause de la poussière les mineurs pouvaient attraper la silicose. Il y avait beaucoup de risque d'effondrement.

 

P1100877--Copier-.JPGP1100874--Copier-.JPG

P1100872--Copier--copie-1.JPG

P1100870--Copier-.JPG

P1100868--Copier-.JPG

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 12:19

Patrice Veneau, le réalisateur, travaillant en ce moment sur la Mémoire Audiovisuelle du Tréport, est intervenu à l'école LDM pour présenter son film sur le funiculaire aux classes de CM2 et de CM1-CM2. La séance a commencé par la diffusion du film vis-à-vis duquel, les élèves ont fortement réagi dans le sens où il s'agit d'un lieu qu'ils fréquentent souvent. Ce film aura été l'occasion de redécouvrir certains personnages malheureusement maintenant disparus.

 

La suite : CLIC

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 19:40

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans Vidéos
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 10:19

De Philippe Lipchitz et Dominique Chanfrau
Mise en Scène : Jean-Paul Viot

C'est l'histoire d'une clown-louve, une espèce en voie de disparition. Elle nous raconte la fuite précipitée de sa forêt natale, sa découverte de la ville, des humains, de leurs réjouissances... Son désir de découvrir le monde n'empêche pas son petit nez de clown de se heurter à une société frileuse qui peine à reconnaître l'inconnue qui est venue à sa rencontre. Le sujet est sérieux, alors mieux vaut en rire. Les codes du théâtre se mélangent.  Le technicien devient bruiteur-luminariste, avec un curieux projecteur d'images géantes il accompagne la louve dans sa quête d'un nouveau territoire. Sur un mode burlesque et décalé nous suivons cette "petite cousine" de Charlie Chaplin dans ses pérégrinations en terre inconnue.

la-fin-du-loup.jpg

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 19:50

elevage poules pondeuses batteries

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 19:26

Ryan Lamidel

Il existe deux t ypes d’élevages : l’élevage naturel et l’élevage industriel. Les poules peuvent être malades. Il faut les vacciner avant qu’elles ne soient malades. Pour pondre la nuit, il faut de la lumière. Il y a une machine qui met les œufs dans des boites. Après, les ouvriers les placent dans des camions et ils sont envoyés dans des magasins.

Sébastian Gavois

Il existe 2 types d’élevages : la ferme et l’industrie (usine). La ferme est plus naturelle que l’industrie car : il n’y a pas d’arômes artificiel pas d’antibiotiques (pour que les poules ne tombent pas malade).  Dans les usines, les poules sont dans des cages et elles pondent aussi la nuit car on allume les lumières, du coup elles pondent en croyant qu’il fait jour alors qu’à la ferme, non. En usine, les œufs avancent sur des tapis roulants où, des robots vont nettoyer les œufs, et  les ranger dans des boîtes.  Ensuite les œufs, sont amenés dans des camions pour les amener aux magasins.

Séréna Braconnier

Il existe 2 genres d’élevages. La ferme et l’élevage industriel. Dans des œufs, il y a des produits chimiques comme des antibiotiques. Dans l’élevage industriel, les poules sont mises en cage et pour quelles pondent la nuit, on allume une lumière. Puis dans l’industrie on met les œufs sur un tapis roulant, ils vont au lavage ensuite nous les mettons en boite dans les camions qui les emmènent au magasin.

Steven Ansard

Il y a deux types d’élevages, comme l’élevage naturel ou l’élevage industriel. La poule peut avoir des maladies et on leur donne des médicaments et cela va jusque dans l’œuf. La nuit, on allume la lumière pour que les poules pondent.

Tomy Tancret

Il existe 2 types d’élevage de poules, il y a les fermes où les poules pondent en plein air ou  il y a l’élevage industriel.  Là bas les poules pondent en mangeant des antibiotiques, les œufs sont mis sur des tapis roulants après on les lave ensuite on les met dans des boîtes et ils font un transport jusqu’au magasin.

Tony Thibault

Au début, les poules sont élevées dans la ferme ou dans les usines. Quand les poules sont élevées en ferme, on le nomme « élevage naturel » et quand c’est dans les usines, on l’appelle « élevage industriel ». Par contre, quand c’est de l’élevage industriel, il peut y avoir des antibiotiques, des colorants, conservateurs, des arômes artificiels et des traces d’arachides. Ensuite, on met les poules dans des cages et quand il fait nuit, on allume la lumière, les poules croient que c’est le jour et donc elles continuent de pondre.

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article

A la une


Si tu veux retrouver tes articles, tape ton nom dans le module "recherche" dans le menu juste à droite et clique sur "OK" ! 


Retour à la page d'accueil

Rechercher

Retrouve ton article

Si tu veux retrouver tes articles, tape ton nom ou le titre de ton texte ci-dessous et clique sur OK !

Archives

Time

La boîte à meuh

 

Rubriques