Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 12:12

Dans les souterrains il y avait des dangers, dont le coup de grisou. Le coup de grisou est du méthane qui explose, cela peut être mortel. Le coup de grisou était aussi provoqué par la bougie des mineurs. Dans les souterrains il faisait aussi très chaud, ils étaient parfois obligés de se mettre en sous-vêtements. Les machines faisaient beaucoup de bruit. Le risque était aussi les nappes phréatiques et ils risquaient de les percer, c’est pour cela qu'il y avait des pompes. A cause de la poussière les mineurs pouvaient attraper la silicose. Il y avait beaucoup de risque d'effondrement.

 

P1100877--Copier-.JPGP1100874--Copier-.JPG

P1100872--Copier--copie-1.JPG

P1100870--Copier-.JPG

P1100868--Copier-.JPG

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 12:19

Patrice Veneau, le réalisateur, travaillant en ce moment sur la Mémoire Audiovisuelle du Tréport, est intervenu à l'école LDM pour présenter son film sur le funiculaire aux classes de CM2 et de CM1-CM2. La séance a commencé par la diffusion du film vis-à-vis duquel, les élèves ont fortement réagi dans le sens où il s'agit d'un lieu qu'ils fréquentent souvent. Ce film aura été l'occasion de redécouvrir certains personnages malheureusement maintenant disparus.

 

La suite : CLIC

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 10:19

De Philippe Lipchitz et Dominique Chanfrau
Mise en Scène : Jean-Paul Viot

C'est l'histoire d'une clown-louve, une espèce en voie de disparition. Elle nous raconte la fuite précipitée de sa forêt natale, sa découverte de la ville, des humains, de leurs réjouissances... Son désir de découvrir le monde n'empêche pas son petit nez de clown de se heurter à une société frileuse qui peine à reconnaître l'inconnue qui est venue à sa rencontre. Le sujet est sérieux, alors mieux vaut en rire. Les codes du théâtre se mélangent.  Le technicien devient bruiteur-luminariste, avec un curieux projecteur d'images géantes il accompagne la louve dans sa quête d'un nouveau territoire. Sur un mode burlesque et décalé nous suivons cette "petite cousine" de Charlie Chaplin dans ses pérégrinations en terre inconnue.

la-fin-du-loup.jpg

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 19:50

elevage poules pondeuses batteries

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 19:26

Ryan Lamidel

Il existe deux t ypes d’élevages : l’élevage naturel et l’élevage industriel. Les poules peuvent être malades. Il faut les vacciner avant qu’elles ne soient malades. Pour pondre la nuit, il faut de la lumière. Il y a une machine qui met les œufs dans des boites. Après, les ouvriers les placent dans des camions et ils sont envoyés dans des magasins.

Sébastian Gavois

Il existe 2 types d’élevages : la ferme et l’industrie (usine). La ferme est plus naturelle que l’industrie car : il n’y a pas d’arômes artificiel pas d’antibiotiques (pour que les poules ne tombent pas malade).  Dans les usines, les poules sont dans des cages et elles pondent aussi la nuit car on allume les lumières, du coup elles pondent en croyant qu’il fait jour alors qu’à la ferme, non. En usine, les œufs avancent sur des tapis roulants où, des robots vont nettoyer les œufs, et  les ranger dans des boîtes.  Ensuite les œufs, sont amenés dans des camions pour les amener aux magasins.

Séréna Braconnier

Il existe 2 genres d’élevages. La ferme et l’élevage industriel. Dans des œufs, il y a des produits chimiques comme des antibiotiques. Dans l’élevage industriel, les poules sont mises en cage et pour quelles pondent la nuit, on allume une lumière. Puis dans l’industrie on met les œufs sur un tapis roulant, ils vont au lavage ensuite nous les mettons en boite dans les camions qui les emmènent au magasin.

Steven Ansard

Il y a deux types d’élevages, comme l’élevage naturel ou l’élevage industriel. La poule peut avoir des maladies et on leur donne des médicaments et cela va jusque dans l’œuf. La nuit, on allume la lumière pour que les poules pondent.

Tomy Tancret

Il existe 2 types d’élevage de poules, il y a les fermes où les poules pondent en plein air ou  il y a l’élevage industriel.  Là bas les poules pondent en mangeant des antibiotiques, les œufs sont mis sur des tapis roulants après on les lave ensuite on les met dans des boîtes et ils font un transport jusqu’au magasin.

Tony Thibault

Au début, les poules sont élevées dans la ferme ou dans les usines. Quand les poules sont élevées en ferme, on le nomme « élevage naturel » et quand c’est dans les usines, on l’appelle « élevage industriel ». Par contre, quand c’est de l’élevage industriel, il peut y avoir des antibiotiques, des colorants, conservateurs, des arômes artificiels et des traces d’arachides. Ensuite, on met les poules dans des cages et quand il fait nuit, on allume la lumière, les poules croient que c’est le jour et donc elles continuent de pondre.

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 17:08

Laura Verpoorte

Il existe 2 types d’élevages : l’élevage industriel et l’élevage naturel. Pour l’élevage industriel, il y a des antibiotiques dans les œufs : ce sont des médicaments. On trouve des conservateurs des aromes artificiels et colorants dans la nourriture industrielle. Les poules sont dans des cages, on allume la lumière. Elles croient que c’est le jour qui se lève, après on met les œufs qu’on a ramassé sur le tapis roulant, après on les lave et quand on a terminé de les laver, on les met dans le camion. Les œufs vont au magasin.

Mélanie Petit

La ferme qui est également naturelle accueille énormément d’animaux. En général, les poules plus nombreuses que les autres. Les poules sont élevées naturellement c'est-à-dire dehors. Elles sont nourries par des grains achetés ou ce sont les cultures de leur éleveur. Leurs œufs sont alors vendus en magasins ou  gardés par l’éleveur. Les œufs qu’on achète en magasins  qui provienne d’une ferme, sont plus chers car c’est naturel : il n’y a pas de colorants, ni de conservateur et les poules ne mangent pas de médicaments. Contrairement à l’élevage naturel, il y a l’élevage industriel. Les poules sont en cages, où elles sont  nourries, par des grains avec beaucoup de médicaments (ex : antibiotiques). On ajoute aussi à l’alimentation industrielle des conservateurs, des arômes artificiels mais aussi du colorant. Comment sont les œufs dans les usines ? Les poules sont en cages et elles ont de la lumière pour leur faire croire qu’elles sont dans le jour. Quand les œufs sont pondus, les ouvriers viennent les chercher sur un tapis roulant pour les mettre dans un bain, les mettre dans des boîtes et ensuite les envoyer au commerce par des camions.

poules.jpg
Nicolas Braun

A la ferme, il y a des poules et les poules pondent des œufs. Les fermiers les élèvent dans un poulailler. Dans les œufs qui sont faits naturellement il n y a pas d’antibiotique, de conservateurs ni d’arômes artificiels et de colorants mais quand ils sont fait en usine il y a des produits chimiques. Les poules sont dans les cages. Elles pondent la nuit mais les fermiers mettent des lumières pour que les poules croient que c’est le jour. Dès que les poules ont pondu les œufs, ils les mettent dans une boite et après les camions les prennent et vont au magasin.       

Albertine Lourdel

Il existe 2 sortes d’élevages : l’élevage naturel dans les fermes et la technique industrielle. Chez l’industriel on rajoute des antibiotiques, conservateurs, arômes artificiels et colorants.  Les poules sont élevées dans des grandes cages serrées. La nuit, les éleveurs allument la lumière pour que les poules pondent aussi. Ensuite, les ouvriers  déposent les œufs sur un tapis roulant, on passe au lavage, ensuite ils enferment les œufs  dans des boîtes par des machines et sont emportés par des camions vers le magasin. Voici ainsi l’élevage industriel comparé au naturel !

Lola prevet

Il y a 2 sortes d’élevages : l’élevage naturel et l’élevage industriel.  L’élevage naturel est soit dans un poulailler mais on peut le trouver aussi dans un jardin. Pour l’élevage industriel, les œufs vont sur un tapis roulant et après ils sont lavés puis, on les livre.

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 12:52

Cécilia Barbezat

Des poules peuvent vivre soit à l’élevage industriel, soit à l’élevage naturel. Pour  l’élevage industriel, les poules sont nourries avec des antibiotiques : pour les empêcher de mourir et pour vivre plus longtemps. Dans l’élevage industriel on donne aux poules des produits chimiques comme : les arômes artificiels, colorants ou conservateurs… Les poules ne pondent que le jour, donc la nuit on allume la lumière, les poules croient que c’est le jour et elles pondent. Pour savoir si les œufs sont bons, on les met à la lumière. Si c’est transparent, et qu’on distingue le blanc du jaune, c’est qu’il est bon. Les œufs passent par quelques étapes avant d’aller en magasin.  En premier, ils passent par le tapis roulant, puis on les lave, puis les boites vont dans les camions et les camions emmènent les boites dans les magasins.

Christopher Lebon

En élevage industriel il peut y avoir des antibiotiques, des conservateurs, des arômes artificiels et des colorants. A la ferme industrielle, les poules sont enfermées dans des cages pour pondre des œufs. Pour que les poules pondent leurs œufs la nuit les hommes doivent allumer la lumière. Après avoir pondu leurs œufs, ils prennent les œufs doucement et ensuite les œufs sont bien lavés.

Eva Desanglois

Il existe deux types d’élevages : l’élevage naturel  où les œufs viennent de la ferme et l’élevage industriel. Dans l’élevage industriel il y a des antibiotiques, conservateurs, arômes artificiels et colorants … Dans L’élevage industriel on met les poules dans des cages et pour la nuit les fermiers industriels mettent de la lumière dans le poulailler  comme ça les poules croient que c’est le jour et elles pondent. Dans l’industriel les œufs sont mis sur des tapis roulants puis ils sont lavés délicatement. Ensuite, on les met en boîte. Enfin, on les met dans les camions puis les camions apportent les œufs au magasin.   

Gabriel Varin

Il existe 2 types d élevages, l’élevage de la ferme et l’élevage industriel. Celui de la ferme a  bon goût mais pour l’élevage industriel, il y a des produits chimiques et à cause de ça, il n’y a plus le même goût. Les antibiotiques sont des médicaments. On en met dans n’importe quel animal comme les poissons et les poules. Les ouvriers agricoles mettent les œufs dans des boites en carton. Ils mettent aussi des arômes artificiels, par exemple, la fraise  n’est pas de la vraie fraise. Quelquefois on met des colorants orange dans les crevettes alors que normalement, elles sont roses.     

Ines Boucher

A la ferme industrielle, les poules pondent la journée et quand il fait nuit on allume la lumière pour que les poules croient qu’elles sont en plein jour. Elles pondent toutes en même temps et on  met les œufs sur un tapis roulant, après on les met dans de l’eau et ensuite, on les met dans des boîtes et on les met dans des  camions et les camions les emmènent dans les magasins.

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 12:44

Arnaud Garel

 

Nous sommes partis  vers 7 heures du matin. Nous sommes arrivés à 11 h. Nous avons été sur les bateaux mouches. Nous avons piqueniqué en dessous de la tour Eiffel. Nous avons vu le Louvre, la défense et l’Arc de Triomphe. Nous sommes revenus au Tréport vers 19 h.

 

Arc-de-Triomphe.jpg

 

Benjamin Cottrelle

 

Avec la classe de madame Leconte et la nôtre, on est parti à Paris à 7 heures et nous sommes arrivés à 11 heures. A 11 heures 20 nous avons fait du bateau mouche jusqu'à 12 heures et après nous sommes allés au pied de la Tour Eiffel à 12 heures 30 pour manger. Apres nous sommes remontés  dans le car et nous avons vu plein de monuments comme le Musée du Louvre et l’Obélisque. Après nous sommes repartis à 16 heures et à 19 heures 10, on était au Tréport. C’était bien !

 

Louvre_Aile_Richelieu.jpg

 

Aurélie Roussel

 

Avec la classe de Madame Leconte, et la nôtre, celle de Monsieur Cuvelier, nous sommes allés à Paris. Le départ était vers 7 heures et nous sommes arrivés vers 11heures. Quand on est arrivé à Paris, on a fait une visite en bateau Mouche. Nous avons vu le pont Neuf, le pont des amoureux… Ensuite, nous sommes allés dans une boutique de souvenir. Nous sommes allés manger au Champ de Mars dans l’herbe sous la Tour Eiffel. Après avoir fini de manger, nous sommes allés en car, voir la Cathédrale de notre Dame, L’Arc de Triomphe, la statue d’Henri IV, la statue de Jeanne d’Arc, la Défense, le musée du Louvre, l’Assemblée nationale, les Champs Elysée et l’Obélisque. Nous sommes repartis vers 16 heures et nous sommes arrivés vers 19 heures. C’était super !

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 16:07

Adrien Gaffé

 

Avec la classe de madame Leconte et celle de monsieur Cuvelier, nous sommes partis à 7 heures du matin du Tréport à Paris. Nous sommes arrivés vers 11h. Nous avons pris le bateau mouche et nous avons vu plein de monuments et des ponts différents. Et nous sommes allés manger  sur l’herbe au pied de la tour Eiffel. Nous sommes remontés dans le car pour voir le palais de justice, Les champs Elysées et la Défense. On aurait pu sortir du car, il faisait chaud, nous sommes arrivés au Tréport à 19heures et 10 minutes.


Bateau_mouche-copie-1.jpg

 

Alice Révellin

 

Avec la classe de madame Leconte et la classe de monsieur Cuvelier, nous sommes allés à Paris. Nous avions un rendez-vous à 7 heures devant l’école. Nous sommes arrivés à Paris vers 11 heures. Nous avons attendu 20 minutes  pour monter dans le bateau mouche, la balade sur la Seine a duré 40 min. A la fin de la balade, nous avons marché le temps d’arriver au champ de mars. Nous avons mangé devant la Tour Eiffel. Nous sommes passés devant l’obélisque, l’Arc de Triomphe. C’était bien parce qu’on a vu des vaches.

 

la-tour-eiffel-at-night-2.jpg

 

Abbygaëlle Vain

 

La classe de madame Leconte, et la nôtre, celle de monsieur Cuvelier, nous sommes partis à 7h00 de l’école .On est arrivé environ à 11h00. On a été sur le bateau mouche. On a vu des ponts, le pont des amoureux, le pont neuf et on a vu des policiers, des pompiers sur des bateaux et après on a été dans la boutique des souvenir. Après on est parti manger sous les pieds de la tour Eiffel au champ de Mars. Après on a rejoint le car pour voir la cathédrale de notre dame, l’assemblé nationale, et les champs Elysées.

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 12:55

Léa Dolique

Louis XVI aimerait savoir ce que les français pensent alors il installe les cahiers de doléances en 1788. Le peuple répond qu’il veut l’abolition des privilèges, l’égalité pour les impôts et le travail et surtout, il réclame la liberté. En mai 1789, le roi décide de convoquer les états généraux où se réunissent la noblesse, le clergé et le tiers-état. Mais le tiers état est en colère car il n’est pas entendu. Ensuite le tiers état se réunit à la salle du jeu de paume pour faire un serment : ne pas se séparer avant d’avoir une constitution. Le 14 juillet 1789, la prison de Louis XVI est détruite, c’est la Prise de la Bastille. Le 4 août 1789, c’est l’Abolition des Privilèges et la Déclaration de l’homme, c’est le 26 août 1789.

tuileries.jpg

La Prise du palais des Tuileries, cour du Carrousel, 10 août 1792,
par Jean DUPLESSI-BERTAUX 1793 (Musée Fabre

Léo Boutin

 Louis XVI voulait connaitre l’opinion des Français alors il mit des cahiers de doléances dans tous les villages et les villes. Le tiers-état demandait l’abolition des privilèges et l’égalité pour les impôts. Le peuple est fatigué de payer des impôts à la noblesse et au clergé alors qu’ils ne travaillent pas. En mai 1789, le roi organise une grande réunion : ce sont les états généraux. Le clergé, les nobles, le roi et le tiers état sont rassemblés à Versailles. Les membres du tiers état ne sont pas écoutés et ils sont très en colère. Ils se rejoignent à Paris, en juin 1789, dans la salle du jeu de paume et se font une promesse. Ils se font le serment de ne jamais se séparer avant d’avoir une constitution pour la France. Cette assemblée constitue le début de l’assemblée nationale. Le 14 juillet 1789, la prison de Louis XVI est détruite, c’est la Prise de la Bastille. Le 4 août 1789, c’est l’Abolition des Privilèges et la Déclaration de l’homme, c’est le 26 août 1789. « Tous les hommes naissent libres et  égaux en droit ! »

Rudy Guénard

En 1788, Louis XVI donne les cahiers de doléances pour que les Français disent ce qui ne va pas. Le peuple veut la liberté, l’égalité face à l’impôt et au travail, la fin des privilèges. Louis XVI organise les Etats Généraux en mai 1789. C’est une grande réunion à Versailles qui regroupe les trois ordres de la société : le clergé, la noblesse et le tiers-état. Le roi écoute son peuple mais la noblesse et le clergé ne veulent rien savoir. Le tiers état se rassemble dans la salle du jeu de paume en mai 1789. Les membres du tiers-état se font le serment de ne jamais se séparer avent d’avoir écrit une constitution, c'est-à-dire, des nouvelles lois plus justes.  Le 14 juillet 1789, ils prennent la Bastille qui est la prison du roi. Le 4 août 1789, c’est l’abolition des privilèges. Cela signifie que tout le monde devra travailler et payer les impôts. Le 26 août 1789, c’est la rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Repost 0
Published by LDM Le Tréport - dans CM2
commenter cet article

A la une


Si tu veux retrouver tes articles, tape ton nom dans le module "recherche" dans le menu juste à droite et clique sur "OK" ! 


Retour à la page d'accueil

Rechercher

Retrouve ton article

Si tu veux retrouver tes articles, tape ton nom ou le titre de ton texte ci-dessous et clique sur OK !

Archives

Time

La boîte à meuh

 

Rubriques